Antoine Godfrey

Étude des sous-produits de chloration dans les eaux du Grand Canal de l'Alsace

Soutenu en
07/2018
Discipline(s)
Chimie
Encadrant
Mourad Elhabiri
Laboratoire
LIMA UMR 7402 - UNISTRA
Financement
IdEx Juxta Rhenum

L’utilisation de l’eau du Grand Canal d’Alsace (GCA) dans les systèmes de refroidissement de la centrale nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Fessenheim pourrait avoir un impact sur la qualité de l’eau. En effet, le chlore, ajouté à l’eau fluviale des tuyaux de refroidissement pour éviter les développements de souillures biologiques, peut réagir avec la matière organique pour former une large gamme de composés appelés sous-produits de chloration. Ces réactions peuvent être en outre catalysées par la présence de métaux tels que le cuivre. Les trihalométhanes (THM) connus pour leur toxicité et leur persistance font partie de ces sous-produits de chloration. Dans le cadre de la mise en place d’un observatoire pluridisciplinaire du socio-écosystème autour du CNPE de Fessenheim, nous nous sommes proposé d’évaluer l’impact d’un site industriel tel que le CNPE de Fessenheim sur la qualité des eaux du Rhin. Dans cette étude, une méthode de quantification des THM a été mise au point par GC-FID combiné à la technique SPME. La méthode a été utilisée afin de déterminer les quantités de THM dans plusieurs échantillons d’eaux prélevés à proximité de la centrale nucléaire de Fessenheim. Aucun trihalométhane n’a été détecté parmi ces échantillons.

Back to top