Cadre général de l’OHM

L’OHM Fessenheim a été co-fondé par l’Institut National Écologie et Environnement (INEE) du CNRS et l’Université de Strasbourg et fait partie du réseau des OHM du Laboratoire d’Excellence (LabEx) DRIIHM, mais il a la particularité d’être également porté, plus localement, à travers le programme Juxta Rhenum de l’Initiative d’Excellence (IdEx) – nom qui fait écho à Vescenheim juxta Rhenum, appellation désignant la commune de Fessenheim en 1180.

Créé le 06 juillet 2018, l’OHM Fessenheim a l’ambition de contribuer à faire émerger autour du CNPE, un observatoire pluri- et inter-disciplinaire d’envergure nationale et internationale, et en particulier transfrontalière, qui permette de définir le fonctionnement environnemental, sociétal et économique de ce socio-écosystème dans toutes ses composantes et d’en suivre l’évolution au cours des prochaines décennies, marquées dès aujourd’hui par l’annonce de politiques de transitions énergétiques fortes. La localisation de ce socio-écosystème aux frontières de l’Allemagne et de la Suisse renforce l’originalité du projet en en faisant un objet d’étude unique, complet et complexe par les aspects européens et internationaux qu’il implique de facto dans sa compréhension.

Intimement lié à l’OHM, le coeur du projet Juxta Rhenum est d’élaborer une méthodologie pour comprendre les interactions qui lient le CNPE à son socio-écosystème, étape indispensable pour comprendre, modéliser et in fine anticiper son évolution dans le cadre des politiques de transition énergétique actuelles et futures. Le projet participera aux travaux sur la reconversion énergétique, en proposant un volet original sur l’émergence de nouveaux modes de production et de stockage d’énergie qui permettra d’évaluer en toute connaissance de cause les politiques de gestion et de reconversion des territoires. Juxta Rhenum propose avant tout une approche par une recherche académique de long terme incluant un consortium interdisciplinaire de scientifiques du Rhin Supérieur venant de France, d’Allemagne et de Suisse et des partenaires industriels. Ce projet est également conçu avec la volonté d’y intégrer à terme un volet formation de niveau master, là-aussi sur une dimension nationale et internationale, en relation notamment avec les partenaires germano-suisses dans le cadre du Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) Eucor, le campus européen.

Photo illustrative

L’OHM Fessenheim s’inscrit aussi dans le projet de territoire post-CNPE Fessenheim, projet politique piloté par l’État et la Région, en lien avec les collectivités locales, et qui vise à terme à adapter le territoire suite à la fermeture de la centrale. Ce projet prévoit la réalisation d’équipements pour désenclaver le territoire, ainsi que le soutien à des projets industriels énergétiques bas-carbone invités à se localiser sur le territoire. Dans ce cadre, l’Université de Strasbourg représentée, entre autres, par les membres de la direction de l’OHM Fessenheim est membre du Groupe de Suivi 7 (GS7), pôle dédié à l’innovation et la recherche. Le GS7 est notamment en charge de qualifier les fiches action avant transmission pour validation au bureau exécutif et d’en suivre la mise en oeuvre, et de veiller à la cohérence des différents projets structurants au regard de l’écosystème, et en particulier à la bonne mise en place et au bon fonctionnement du dispositif de labellisation et d’accélération des projets innovants.

→ Télécharger le projet de territoire post-CNPE Fessenheim.

→ Suivre son avancement sur le site de la préfecture du Haut-Rhin.

Back to top