Ali Kassir

Effets des (nano)particules minérales et des composés organiques sur la mobilité d’éléments traces métalliques dans les eaux du système Grand Canal d’Alsace

Soutenu en
07/2019
Discipline(s)
Radiochimie
Encadrants
Mireilla del Nero | Olivier Courson
Laboratoire
IPHC UMR 7178 - UNISTRA
Financement
IdEx Juxta Rhenum

Dans ce travail, on s’intéresse aux micropolluants éléments traces métalliques ETMs, dans les eaux du système grand canal d’Alsace. En fait, l’évaluation de l’impact sanitaire et environnemental lié au rejet de micropolluants métalliques dans les eaux représente aujourd’hui un enjeu sociétal et scientifique majeur. Les ETMs sont naturellement présents dans l’environnement en très faibles quantités et sont issus de l’héritage du fond géochimique. Du fait de l’(éco)toxicité potentielle de certains ETMs, leur utilisation dans les activités anthropiques et leur rejet dans l’environnement sont soumis à de nombreuses règlementations. En effet, certains métaux peuvent avoir des rôles positifs pour l’activité biologique à très faibles concentrations (métaux essentiels Cu, Zn) mais deviennent toxiques à plus fortes doses. D’autres, comme le Pb, sont toxiques même à faibles doses. Or, les rejets anthropiques liés aux activités industrielles, aux pratiques agriculturales et à l’urbanisation ont contribué à l’apport des ETMs dans le système grand canal d’Alsace. Ces rejets peuvent être cause de nombreuses pollutions diffuses des eaux en métaux.

Back to top