Détails de la conférence

Fessenheim, jeux d’acteurs et reterritorialisation en émergence

par Raymond Woessner

Date de la conférence

08/11/2021

Résumé de la conférence

Depuis le début des années 1970, la centrale nucléaire de Fessenheim s’est invitée dans un débat à la fois national, transfrontalier et local. Sa construction a été le résultat d’une stratégie pull down et ses opposants ont opté pour une lutte bottom up qu’il leur a fallu inventer. Dès les années 1990, les collectivités (qui n’avaient pas encore d’existence juridique en 1977) ont fait leur chemin en réfléchissant à une stratégie post-Fessenheim fondée sur des opportunités transfrontalières. En 2020, l’arrêt des réacteurs est survenu alors même que la Collectivité Européenne d’Alsace prenait ses marques et qu’il s’agissait de préparer la reconversion du site. On verra les états relatifs des jeux d’acteurs dans leur dimension multiscalaire à trois moments clés : lors de la mise en route du projet, puis de la période euro-optimiste, enfin de la fermeture dans une France qui tend à se re-jacobiniser par touches successives.

Quelques mots sur le conférencier

Raymond Woessner, agrégé de géographie en 1978, docteur en 1996 et habilité à diriger les recherches en 2006, a été MCF à Strasbourg et à Mulhouse pour l’IUFM d’Alsace, puis professeur et directeur du master Transport, Logistique, Territoire et Environnement à Sorbonne Université de 2011 à 2017. Il dirige la publication des ouvrages de géographie aux éditions Atlande. Il a publié Atlas de l’Alsace, enjeux et émergences en 2018 et La crise du transport aérien, vers une autre planète ? en 2020.

Back to top