Détails de la conférence

Méthodologie scientifique et philosophie de la planification énergétique – Retours d’expérience du Danemark

par Thierry de Larochelambert

Date de la conférence

06/12/2021

Lieu de la conférence

Lieu communiqué ultérieurement

Résumé de la conférence

L’accélération du changement climatique contraint nos sociétés modernes à mettre en place sans attendre des politiques planifiées et coordonnées efficaces aux échelles locales, nationales, européenne et mondiale pour changer les structures énergétiques, engager les reconversions d’emplois et les investissements dans les SERI (systèmes énergétiques renouvelables intelligents). Les méthodes et la philosophie de ces planifications, élaborées depuis des décennies au Danemark par l’Université d’Aalborg, le DTU (Danmarks Tekniske Universitet) et l’IDA (Société danoise d’ingénieurs), sont présentées en détails dans leur conception et leurs applications, puis examinés à la lumière des retours d’expérience de la transition énergétique très avancée du Danemark dans son environnement régional. Des exemples de transition énergétique réalisés dans des communes danoises permettent d’illustrer la mise en œuvre pragmatique et effective de ces méthodes.

Quelques mots sur le conférencier

Thierry de Larochelambert, agrégé et chaire supérieure de Physique et Chimie, Docteur en Energétique, est chercheur associé au Département Energie de l’Institut FEMTO-ST où il coordonne les activités du Pôle de recherche “Dispositifs magnétocaloriques”. Il enseigne le changement climatique et la transition énergétique à l’Ecole doctorale de l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Il travaille depuis plusieurs décennies sur les prospectives énergétiques 100% renouvelables et sur l’optimisation de la planification des transitions énergétiques aux échelles locales, nationales et européennes en fonction des contraintes climatiques, des ressources en énergie et matériaux, et des structures de production, distribution, consommation, stockage de l’énergie. Spécialiste de mécanique des fluides et de transferts thermiques, de systèmes thermodynamiques, il a conçu et mis au point la technique de chauffage solaire de bâtiments bioclimatiques par planchers solaires directs mixtes, et la méthode de mesure thermo-anémométrique SWICTA dans les couches limites d’écoulements fluides instationnaires anisotropes. Il analyse depuis de nombreuses années les problèmes de vieillissement thermiques sous irradiation et de tenue mécanique à la rupture de matériaux dans les installations nucléaires.

Back to top