Détails de la conférence

Uniquement par visioconférence

Français

L’Observatoire Pérenne de l’Environnement (OPE) : missions et stratégies

Catherine Galy, direction scientifique et technique, Andra Centre Meuse Haute-Marne, chef du service « Environnement et Eaux de surface »

Date | horaire

11/03/2024 | 14h - 15h

Inscriptions

Les inscriptions sont obligatoires. Le lien pour se connecter à la salle sera envoyé uniquement aux inscrits. Il vous parviendra le matin de la conférence. Merci de votre compréhension.

Résumé de la conférence

Dans le cadre du projet de Centre industriel de stockage géologique Cigéo, l’Andra a mis en place depuis 2007 un Observatoire Pérenne de l’Environnement (OPE) dont l’objectif est de suivre l’évolution de l’environnement de surface du territoire d’accueil de Cigéo avant toute construction, puis pendant toute la durée d’exploitation soit plus de 120 ans. Cet observatoire opérationnel et de recherche comprend un ensemble diversifié de moyens d’observation des écosystèmes sur une zone étude de 345 km2 autour des emprises de surface du projet Cigéo, ainsi que d’une structure dédiée à la conservation d’échantillons de l’environnement.

Ces moyens ont été déployés progressivement de 2007 à 2011. Deux grands principes ont présidé à leur mise en place : (i) assurer pour chaque observable, la meilleure représentativité spatio-temporelle possible de l’échantillonnage, et (ii) assurer la mise en cohérence des suivis avec les réseaux opérationnels ou de recherche d’observation environnementale nationaux ou internationaux.

Fort d’une mise en place d’outils aujourd’hui opérationnels et face aux questions scientifiques, réglementaires et politiques de l’implantation d’un projet d’envergure national dans une zone rurale, l’OPE cherche désormais à établir une série d’indicateurs pertinents reflétant le fonctionnement du socio-écosystème potentiellement impacté notamment en développant l’évaluation des services écosystémiques rendus par le territoire.

Les connaissances acquises à l’OPE par l’analyse des caractéristiques environnementales mesurées à l’échelle locale contribuent ainsi à alimenter l’étude d’impact pour les dossiers réglementaires de Cigéo (DUP/DAC) ainsi que la compréhension du fonctionnement des écosystèmes spécifiques de la zone d’étude, leur résilience face aux pressions anthropiques plus globales (changement climatique, changement d’usage).

Cette conférence se propose de vous présenter la stratégie d’observation et d’analyse des données développées au sein de cet observatoire depuis 15 ans, d’illustrer avec quelques résultats le chemin parcouru et celui à venir.

Courte biographie

Géochimiste de formation spécialisée dans l’analyse des déséquilibres de l’uranium et des systèmes isotopiques en général, Catherine Galy – Pomiès, a commencé sa carrière en investiguant la mobilité des radionucléides dans le contexte d’un analogue naturel à un stockage de déchets radioactifs en Finlande, puis s’est intéressée à la caractérisation des marqueurs des climats passés au sein des universités d’Amsterdam (NL) et de Cambridge (UK). De retour en France, elle s’est consacrée à développer pour l’Andra, l’Observatoire Pérenne de l’Environnement.

Back to top